Vous avez probablement vu cet article « Why I Deleted All of My Social Media and 60,000 Followers » provenant du site Petapixel dans lequel un photographe explique pourquoi il a effacé ses comptes de réseaux sociaux.  Si je me fis aux commentaires des gens sur Facebook, Il y en a parmi vous qui le soutienne dans sa décision.

J’ai lu l’article et je dois dire que j’y ai vu quelqu’un qui ne comprend rien à Facebook, Instagram et cie.  Ici je parle en tant que gestionnaire de réseaux sociaux. Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai fait un programme d’études collégiales en gestion des réseaux sociaux justement pour pouvoir les exploiter à fond!

J’ai relevé quelques points dans l’article sur lesquels j’aimerais revenir:

« On doit rester dans notre style »

Il est vrai que sur Instagram les comptes dont le visuel est homogène, ceux qui ont une signature visuelle particulière, ont beaucoup de succès.  Toutefois ce n’est pas un dictat. Il faut d’abord tenir compte du public auquel on s’adresse.

J’utilise Instagram (et Facebook, et Pinterest…) pour faire la promotion de « Georges Paquin Photo ».  Je veux que les gens voient que je suis en mesure de faire aussi bien de la photo de reportage, d’architecture, de portrait que de mode.  Par conséquent, avoir un visuel homogène serait contre productif pour moi! Afin de me dédouaner de cette mode, j’ai clairement écrit dans le texte d’introduction de mon compte Instagram « There is NO VISUAL UNIFORMITY on my feed!!! »

Pour rejoindre les gens ciblés par une publication, j’utilise les mots-clés qui vont accrocher ces gens. Les hashtags qui accompagnent une photo de boudoir ne sont pas les mêmes que ceux utilisés avec un paysage.  Dans le premier cas, j’utilise des hashtags pertinents au domaine de la mode, du modeling et des blogueurs de mode alors que pour le deuxième j’utilise des hashtags en lien avec le tourisme.

 

« Plaire aux algorithmes »

Oui il faut « plaire » aux maudits algorithmes car ce sont eux qui déterminent notre visibilité.  Est-ce que ce sont eux qui vont me dire quel genre de photo faire?  Jamais!  Les algorithmes vont plutôt me dire à quelle heure publier, quels hashtags utiliser et quels comptes Instagram « taguer ».  Jamais un algorithme ne m’a dit de faire des photos avec beaucoup de bleu et des modèles qui portent une casquette.

Toutefois, lorsqu’on a étudié les Arts, on sait qu’il y a des éléments du langage visuel qui amènent les gens à réagir d’une façon positive face à une image.  Une photo qui est contrastée et qui a des couleurs saturées aura plus de succès qu’une photo qui n’a pas ces « ingrédients ».  On parle ici de la façon dont le cerveau réagit aux stimuli visuels; les peintres le savent depuis des siècles!  La majorité des photos qui sont « aimées » des algorithmes le sont parce que le photographe a sû bien utiliser le langage visuel et, par conséquent, les gens ont « liké » la publication. On est loin ici de la « machine » qui détermine ce qu’est une bonne photographie.  Les algorithmes reflètent le comportement des gens face aux publications.

Les algorithmes doivent être utilisés pour établir des stratégies de publication qui vont rejoindre le plus grand nombre de clients possible.  Mais jamais un algorithme doit dicter le contenu qui est publié.  En fait, les algorithmes vont plutôt nous dire quel type de contenu ne plus poster!  Si on voit qu’un certain type de publication n’a pas eu de succès, on évitera de refaire la même chose.  Le but étant d’attirer les clients et non de les repousser.  Quelqu’un qui n’utilise pas les réseaux sociaux à des fins commerciales n’a vraiment aucune raison de se soucier des algorithmes.  Il peut poster ce qui veut, comme il veut car il s’adresse probablement uniquement à son cercle d’amis.

« Refaire le style des publications qui ont bien fonctionnées »

Pourquoi se répéter?  Aucune raison de le faire!  Je viens d’expliquer pourquoi on n’a pas à plaire aux algorithmes.

 

« Besoin de plaire à tout le monde »

La Vie doit être tellement pénible lorsqu’on tente de faire plaisir à tout le monde!  Il faut savoir s’affirmer!

 

« La clé du succès est le bouche à oreille »

Ça, c’est la seule chose de vraie dans l’article.  Vous pouvez avoir une présence écoeurante sur les réseaux sociaux mais vous devez aussi rencontrer les gens en chair et en os.  Personne ne va vous engager sans vous avoir d’abord parlé ou entendu un de ses amis parler de vous.

 

En conclusion…

En tant que photographe qui cherche à faire un peu d’argent avec son Art, vous vous devez d’être sur les réseaux sociaux.  Dans le monde d’aujourd’hui, lorsque les gens veulent se faire une tête sur quelqu’un, ils vont sur Facebook et Instagram.  S’ils ne trouvent pas la personne… c’est louche.  Et lorsque que cette personne gagne sa vie avec un art visuel, ne pas la trouver sur Instagram est carrément anormal.  C’est un peu comme un cuisinier qui veut vendre ses gâteaux mais qui refuse que les gens leur goûtent.

Si vous avez besoin d’aide pour développer votre présence sur les réseaux sociaux, il me fera plaisir de vous offrir mes services!  N’hésitez donc pas à me contacter…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.