Je vois souvent des photographes poster sur le web la même photo en couleur et en noir et blanc. Chaque fois que je vois ça, je me dis que le photographe n’a aucune démarche artistique.  Il n’a jamais pris le temps de s’interroger sur la photo qu’il a fait et sur ce qu’il cherche à montrer avec celle-ci.

Deux langages photographiques distincts

Le noir et blanc et la couleur sont deux langages photographiques complètement différents. Les émotions qu’on véhicule avec chacun sont très différentes. L’impact d’une image sur les gens qui la regardent ne sera pas le même selon que l’image est en couleur ou en noir et blanc.

Lorsqu’on fait une photo, il doit y avoir une intention derrière l’image, c’est la base d’une démarche artistique. Qu’est-ce qu’on veut montrer aux gens et quel aspect du sujet qu’on veut mettre de l’avant. On va aussi vouloir transmettre une émotion. Par conséquent, le photographe doit choisir entre le noir et blanc et la couleur car un seul des deux médiums pourra donner à la photo l’impact désiré.

Une décision a priori

Une démarche artistique forte demande que le choix du médium se fasse avant la prise de vue. Si on a la possibilité de choisir les couleurs de notre sujet, on les choisira fonction du ton de gris qu’elles donnent en noir et blanc. Dans l’éventualité où on ne peut agir sur les couleurs du sujet, on se demandera avant de faire la photo si celle-ci va mieux sortir en couleur ou en noir et blanc. Si la couleur met le mieux le sujet en valeur sur le plan visuel, on regardera ensuite si la couleur permet de transmettre les émotions qu’on souhaite communiquer aux gens. Tout ce questionnement doit se faire avant la prise de vue.

À l’époque de l’argentique, les contraintes techniques des films nous obligeaient à choisir avant la prise de vue. Si on mettait un film noir et blanc dans la caméra, il était impossible par la suite de mettre la photo en couleur. Aujourd’hui le numérique nous permet de passer de la couleur au noir et blanc en post-production comme bon nous semble. Seulement ce n’est pas parce qu’on peut le faire que c’est une bonne idée de le faire!

Assez parlé et faite-le!

Je vous mets au défi de penser au médium que vous allez utiliser avant la prise de vue et de ne pas revenir sur votre décision une fois devant votre ordinateur. Décidez dès le début de votre expédition photo si vous travaillez en noir et blanc ou en couleur. Si vous choisissez le noir et blanc, vous devez penser « noir et blanc » pendant toute la prise de vue. Lorsque vous travaillerez les photos à l’ordinateur, assurez-vous qu’elles soient toutes en noir et blanc, arrangez-vous pour ne jamais les voir en couleur. Si vous trouvez que la photo n’est pas intéressante, effacez-la mais ne la mettez surtout pas en couleur pour voir si elle est meilleure ainsi. Répétez l’expérience pendant au moins un mois. Vous verrez votre travail en noir et blanc s’améliorer. Ensuite, recommencez mais en couleur.  Certains diront que c’est une contrainte déplaisante mais c’est ainsi qu’on développe une démarche artistique en photographie.

Les braves qui feront l’exercice sont invités à m’envoyer les photos qu’ils auront fait avec la démarche que je propose. Je ferai une petite galerie photo avec les plus belles images.

Un commentaire sur “Noir et blanc OU couleur… faut choisir!”

  • bonjour, grâce à la technique de nos appareils, je photographie A LA FOIS en noir et blanc et en couleur.
    C’ est le choix d’ avoir deux appareils (ou type de pellicule) en seul medium. Chaque photo est prise deux fois.
    Ce qui ne veux pas du tout dire que je tire à pile ou face pour savoir qu’ elle est la meilleure, ou celle que je voulais : je sais d’ emblée, sans attendre de visualiser à l’ ordi., que telle ou telle photo « devait » être faite en noir et blanc, ou en couleur.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.