Ce printemps, j’ai atteint un point de stagnation en photo de rue.  Je n’arrivais plus à me renouveler.  Chaque fois que je revenais d’une sortie, j’avais l’impression d’avoir fait les mêmes photos que je fais depuis toujours .  Il fallait que je trouve une façon de me renouveler.  Je devais trouver un autre point de vue, un autre regard.  Quelle est la façon la plus simple pour un photographe de changer son regard?  En changeant l’objectif de sa caméra!  Normalement, dans la rue, je travaille toujours avec un objectif 28-80mm.  Pourquoi ne pas essayer avec un objectif 85mm 1.8 ?

 

La photo de rue au 85mm pendant un mois

Ça fait maintenant un mois que je photographie exclusivement avec mon objectif 85mm et mon travail en photo de rue s’est complètement renouvelé!

Au début, j’ai dû me familiariser avec la vision de cet objectif.  J’avais l’habitude d’utiliser un objectif zoom qui me permet facilement de m’approcher ou de m’éloigner du sujet simplement en changeant la longueur focale.  Là, j’ai une focale fixe, c’est moi qui doit se placer à la bonne distance du sujet.  Au bout d’une semaine, j’étais capable de bien évaluer les distances.  Je savais qu’en me plaçant ici, j’obtiendrais tel cadrage.

 

L’effet de compression

Avec un objectif d’une longueur focale de plus de 70mm, l’effet de compression fait en sorte que les différents plans de la photo paraissent beaucoup plus près l’un de l’autre qu’ils le sont réellement.  Avec un objectif de 85mm, on obtient cet effet assez facilement. 

Ruelle de Montréal
Ruelle dans le centre-ville de Montréal.

Dans cette photo prise dans le centre-ville de Montréal, on a l’impression que l’édifice au bout de la ruelle est très près de l’auto bleue à l’avant-plan.  En réalité, il y a un pâté de maisons entre les deux.

Une technique de composition en photo de rue est d’établir un lien entre deux sujets qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre.  Pour y arriver, on va évidemment choisir le bon angle de vue et une grande profondeur de champs.  L’effet de compression qu’on obtient avec les objectifs de moyennes ou longues focales va accentuer encore plus ce rapprochement.

Homme devant une porte géante.
Face à l’entrée de Birks

L’effet de compression dans cette photo donne l’impression que l’homme sur le trottoir est encastré dans l’immense porte bleue.

Fauteuil dans une vitrine
Les fauteuils orange.

Ici l’effet de compression est tel qu’il n’y a plus de volume dans la photo.  Tous les éléments de l’image semblent être sur le même plan.  On pourrait croire qu’il s’agit d’un dessin, d’une image en deux dimensions.

 

Le bokeh 

L’autre atout de l’objectif 85mm 1.8 est le fameux bokeh.  On peut facilement faire la mise au point sur un objet situé à environ 1 mètre et avec une ouverture de f4 l’arrière-plan et l’avant-plan deviennent complètement flous.  C’est ce fameux bokeh que je n’ai jamais pu obtenir auparavant dans ma photo de rue qui m’a donné un nouvel élan!

Le bokeh nous permet de facilement isoler notre sujet et c’est ce que je m’amuse à faire dans la rue.  Je trouve des petits détails intéressants et je les mets en valeur avec la faible profondeur de champ que me donne l’objectif de 85mm.  J’essaie le plus possible de trouver des sujets qui présentent des couleurs que je rehausse avec un peu de color grading dans Lightroom.

 

Les secrets d’un beau bokeh

Ouvrir le diaphragme à pleine grandeur est la première étape pour obtenir un bokeh.  Toutefois si on veut que celui-ci soit « beau », nous devons également porter attention à certains détails lors de la prise de vue.

  • Avoir des objets devant et derrière notre sujet principal;
  • L’arrière-plan doit avoir des motifs;
  • Ne pas hésiter à s’approcher de notre sujet: plus on est proche, plus il y aura du flou;
  • Penser aux couleurs complémentaires (Si le sujet est jaune, avoir un avant et un arrière-plan dans des tons de bleus.  Notez qu’on peut toujours jouer avec les couleurs en post-traitement)
  • La répétition du motif va accentuer l’effet de profondeur
robes sur un porte-vêtements
Robes en vente chez une friperie.

Dans cette photo, la répétition des cintres sur le porte-vêtements donne l’impression qu’ils s’étendent à l’infini alors qu’il y a seulement une douzaine de robes.  La mise au point a été effectuée sur la robe à l’avant-plan.  Une ouverture de diaphragme de f3.5 a été utilisée.

 

Fleurs dans un étalage d'épicerie
Épicerie de la rue Bernard.

Dans cette photo faite sur la rue Bernard, j’ai pris soin d’inclure dans l’image les casseaux de framboises situés à l’avant-plan.  La mise au point a été faite sur les fleurs et j’ai utilisé une ouverture de f3.5.  Avec l’avant et l’arrière-plan qui deviennent complètement flous, nous ressentons la « profondeur » de la scène.  Aussi les détails qui entourent les fleurs, malgré le fait qu’ils soient flous, nous permettent de situer la scène.  On voit qu’on est devant un magasin et non pas dans un jardin.  Je vous invite à lire mon article « Comment raconter une histoire » où je parle de l’importance de donner des informations visuelles dans la photo.

 

L’objectif le moins probable

La photo de rue au 85mm n’est pas quelque chose de courant.  Normalement, pour travailler dans la rue, on utilise un objectif de 35mm ou 50mm.  Choisir de travailler avec un objectif qui ne semble pas être adapté à notre sujet nous forcera à être créatif.

Il y aura au début une période d’exploration: vous devrez essayer toutes sortes de choses avant de trouver quoi et comment photographier avec votre objectif « improbable ».  Peut-être que vous ne trouverez rien d’intéressant à faire avec un certain objectif dans une situation donnée.  Si jamais c’est le cas, je vous dirais que vous n’avez pas assez exploré!  Une dernière chose: n’hésitez pas à sortir des sentiers battus.  Ne faite pas les photos pour faire plaisir aux autres mais pour vous faire plaisir.

Un commentaire sur “La photo de rue au 85mm”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.