Beaucoup de photographes refusent de poster leur travail sur les réseaux sociaux de peur de “se faire voler leurs photos”.  Mais qu’en est-il réellement?  Courons-nous réellement le risque de se faire voler son travail?  Je vais déboulonner certains mythes dans cet article.

De quoi parle-t-on exactement…

“Se faire voler ses photos”, qu’est-ce que ça veut dire?

  • Quelqu’un va prendre la photo d’un photographe et dire que c’est lui qui l’a fait;
  • Quelqu’un va exploiter commercialement une photo sans avoir demandé l’autorisation au photographe et/ou sans lui verser de compensation financière;

Lorsque j’écoute parler les gens qui ont peur de poster leur travail, j’ai l’impression que “se faire voler ses photos” se produit systématiquement sitôt que la photo est sur Facebook ou Instagram.  On est certain à 200% de “se faire voler sa photo” si on la poste quelque part sur le web.  Vraiment?  Est-ce que le web est réellement un endroit où les photographes se font voler, exploiter et abuser?

 

La réalité!

Il est vrai que certains photographes se sont fait “voler des photos”.  Un photographe a vu une de ses images être reproduites sur des poster, des t-shirts, des tracts publicitaires et jamais on ne lui a demandé la permission et, bien sûr, il n’a jamais reçu un sou en échange.  Toutefois, se faire voler une photo est un événement rare!  Je dirais même “rarissime”!

Lorsqu’un photographe se fait voler, il crie au meurtre sur toutes les tribunes où il peut s’exprimer et les autres photographes réagissent à leur tour de façon très émotionnelle.  Lorsqu’on voit tous ces gens hurler en choeur, on a l’impression que tous les photographes se font voler.

Je vous mets au défi de trouver 10 photographes autour de vous qui se sont fait “voler une photo”…  Vous voyez?  Vous n’êtes même pas capable d’en trouver 2 ou 3!

 

Comment “bien” utiliser les médias sociaux

Un photographe ne doit jamais utiliser les médias sociaux (Facebook, Instagram, Pinterest, Flickr, 500px, etc) pour diffuser la totalité de son travail.  On poste quelques photos sur les médias sociaux et on invite les gens à visiter notre site web où là ils pourront voir tout notre travail.  En d’autres mots, les médias sociaux sont utilisés pour faire sa publicité et rien de plus.  Sur notre site web, on est “chez soi”, on peut faire ce qu’on veut, on peut gérer nos images à notre gré et surtout on possède tous les droits sur notre travail.

Aussi, si on veut vendre ses services de photographe ou vendre ses photos, c’est sur notre site web que les ventes se font.  Par conséquent, les médias sociaux deviennent des organes publicitaires qui dirigent le public vers la page de vente de notre site web.

Le problème des photos altérées sans l’autorisation du photographe

Ce problème est malheureusement plus fréquent que les situations décrites ci-dessus dans l’article.  Aujourd’hui n’importe qui peut retoucher une photo avec une application dans son téléphone.  Toutefois, ce n’est pas fréquent.  Tous les photographes qui diffusent leurs photos sur le web vous diront que ça leur arrive rarement que leur travail soit ainsi altéré.  Personnellement, ça m’arrive peut-être une fois par année.  Compte tenu que la modèle a signé un model release dans lequel elle s’engage à ne pas retoucher mes photos, un simple message pour le lui rappeler corrige la situation.  Faire signer un model release aux gens qu’on photographie ou aux propriétaires des objets qu’on photographie est de la plus grande importance!

 

Les droits des réseaux sociaux sur vos photos

Lorsque vous postez une photo sur les réseaux sociaux, vous gardez tous vos droits!  Je vous invite donc à lire cet excellent article de Francis Vachon, spécialiste dans le droit des photographes.

Un jugement rendu par un tribunal new-yorkais au début d’avril 2020 a créé une brèche dans nos droits d’auteur sur Instagram.  Je vous invite à lire mon article à ce sujet.

Les bénéfices de diffuser son travail sur le web

Je ne saurais dire à quel point il est essentiel pour un photographe de diffuser son travail.  Si personne ne voit vos photos, vous n’existez pas!  Des photographes moins doués que vous se feront offrir des contrats et vendront leurs images pour la simple raison qu’ils diffusent leurs photos.  Les gens voient leur travail, connaissent leurs noms et par conséquent font affaire avec eux.

Vous ne cherchez pas à gagner votre vie avec la photo?  La photographie est pour vous un loisir?  Diffuser votre travail vous ouvrira des portes pour des projets créatifs.  Si vous voulez travailler avec des modèles, ceux-ci voudront d’abords voir vos photos.  S’ils ne peuvent rien voir de vous sur le web, vous pouvez être certains qu’ils vous diront: “non”.  Vous voulez convaincre les gens de vous laisser travailler dans un lieu?  Ils auront plus de chance d’accepter si ils peuvent voir vos photos.

Personnellement, j’ai eu la chance d’être invité par le Musée National de la Photographie à faire une exposition solo pour présenter mon travail en photo de rue.  Les gens du musée ont remarqué mes photos sur Facebook et Tumblr, ils ont aimé ce qu’ils ont vu et m’ont offert d’exposer.

Mon dernier point pour vous convaincre de diffuser vos photos est le suivant: un artiste a besoin de recevoir du feedback du public et des autres artistes.  Un artiste qui ne montre pas son travail doit être très malheureux.  Tout ce travail, toute cette énergie dépensés pour produire une oeuvre et puis… rien.  Personne pour le féliciter, personne pour l’encourager à continuer, …  Aussi, si l’artiste ne reçoit aucun commentaire jamais il pourra s’améliorer.

 

Maintenant allez-y!  Montrez aux gens ce que vous êtes capable de faire!  Diffusez vos photos! Vous allez probablement être nerveux les premières fois mais vous allez vous-y habituer.

 

2 réponses pour “Se faire voler ses photos sur le web… vraiment?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.