J’adore faire des portraits en gros plan.  Pour moi, un portrait est réussi lorsqu’en le regardant je retrouve l’énergie qu’il y avait au moment de la prise de vue.  Si les gens qui regardent la photo ressentent eux aussi cette énergie, c’est encore mieux!  Lorsque je parle de portrait en gros plan, je parle d’un portrait où on est capable de voir clairement les détails à l’intérieur de l’iris du modèle.  Je sais: c’est vraiment très proche!  Si vous n’avez jamais fait ce genre de photo, je vous invite à l’essayer.  Vous allez y prendre goût, c’est garanti!  Voici donc quelques conseils pour le portrait en gros plan.

 

Le choix de l’objectif

Lorsque je fais du portrait en gros plan, j’utilise la plupart du temps un objectif de 50mm ou de 85mm.  Une focale plus courte que 50mm va déformer le visage du modèle.  Le visage va paraître plus rond et le nez plus gros qu’ils le sont normalement.

– Objectif de 50mm

Un objectif de 50mm va me permettre d’être proche du modèle (environ 3 mètres) pour faire les portraits.  Pour moi cette proximité est très importante.  En étant près du modèle, il est beaucoup plus facile d’établir une « relation » avec elle.  Je pourrai ainsi influencer ses émotions et son attitude.  Finalement lorsque les gens regarderont la photo, ils ressentiront un contact très personnel avec le modèle.

Il est très difficile d’obtenir cette intimité entre le modèle et le photographe lorsqu’on utilise un objectif longue focale.  On peut faire un portrait en gros plan avec un objectif de 200mm toutefois le photographe devra se tenir assez loin du modèle.  Parce qu’il n’y aura pas eu de proximité lors de la prise de vue, le portrait risque d’être « froid ».

Notez toutefois que certains modèles pourraient être gênés d’être aussi près du photographe.  Par conséquent, avant de commencer le shooting, j’explique au modèle que je serai « collé sur elle ».  Je m’assure qu’elle est parfaitement à l’aise avec cette proximité.  Il arrive parfois que le modèle dise être confortable à ce que je sois près d’elle alors que ce n’est pas le cas.  Si je vois lors du shooting qu’elle n’est pas à l’aise, je vais utiliser mon objectif de 85mm et reculer.  L’important est de respecter les limites du modèle.

– Objectif de 85mm

Un objectif de 85mm présente des particularités techniques très intéressantes pour le portrait.  La première est le bokeh.  Lorsque le diaphragme est ouvert à f4 ou f2.8, l’arrière-plan devient complètement flou.  Ce bokeh nous permet de détacher notre sujet du décor environnant.

L’autre particularité est qu’un objectif de 85mm offre un champ de vision très étroit.  Par conséquent on ne sera pas distrait par les détails de l’arrière-plan.  Si vous travaillez à l’extérieur (ex.: dans les rues de la ville) en utilisant un objectif de 50mm, vous allez voir dans vos photos, derrière le modèle, les édifices et le décor urbain.  Avec un objectif de 85mm, vous verrez uniquement ce qui est directement derrière votre sujet et, grâce au bokeh, ça sera complètement flou.

 

 

 

 

Où faire la mise au point?

La règle de base veut que la mise au point soit faite sur l’œil qui est le plus proche de la caméra.  Ceci étant dit, les règles de composition ne sont pas absolues!  Si vous voulez faire un portrait qui suggère la sensualité, vous pouvez demander au modèle de relâcher les lèvres et vous faites la mise au point sur celles-ci.  N’hésitez pas à photographier avec une grande ouverture (f:4 ou même f2) et jouez avec le bokeh.

 

Comment cadrer un portrait?

Plusieurs vont dire qu’on doit utiliser la règle des tiers et placer les yeux du modèle sur un des tiers de la photo.  Cette méthode va vous donner un portrait agréable mais il y a d’autres façons de cadrer que la fameuse “règle des tiers”.

Le photographe Steve McCurry a qui on doit plusieurs portraits célèbres ayant été publiés dans le National Geographic va souvent cadrer sa photo de façon à ce que l’œil le plus près de la caméra soit au centre de la photo.  Pour avoir essayé cette méthode à plusieurs reprises, je peux vous garantir qu’elle donne d’excellents résultats.

Photographe: Steve McCurry – L’oeil dominant est au centre de la photo.

Pour ma part, je dois admettre que lors de la prise de vue, la dernière chose que j’ai en tête est le cadrage!  Je m’assure que le visage du modèle soit bien visible dans le viseur de ma caméra et c’est tout.  Si l’expression du modèle est forte, si il y a de l’émotion dans le portrait et si la mise au point est bonne, peu importe comment la photo sera cadrée, le portrait sera bon.

Pour en apprendre plus sur la composition d’une photo, lisez mon article en cliquant ici!

 

La chose la plus importante: l’émotion!

Dans un portrait en gros plan, ce qui fera la force de la photo est l’émotion dans le visage du modèle.  C’est au photographe de diriger la modèle et de l’amener à avoir les émotions qui viendront toucher le public.  Vous voulez avoir un portrait qui transmet la joie?  Faites rire votre modèle, surprenez-la!  Vous voulez de la tristesse?  Trouvez une façon de créer une ambiance morose lors du shooting.

Pour réussir une séance de portrait, il faut d’abord que la modèle se sente en sécurité au point où elle va accepter de « s’abandonner » devant votre caméra.  Ce n’est pas tellement avec ce que vous allez dire que vous allez sécuriser votre modèle mais plutôt avec ce que vous allez faire.  Si, lors du shooting, vous chialez après votre caméra ou vos lumières, si à répétition vous laissez savoir que vous n’obtenez pas les photos que souhaitez avoir, la modèle ne se sentira pas en confiance!  Dans ces conditions, jamais vous ne serez capable de la diriger!  Elle sera toujours sur ses gardes car elle est avec un photographe qui ne sait pas ce qu’il fait.

Dans cet article, j’explique plus en détails comment je dirige les modèles.

J’veux pas que tu poses, j’veux que tu vives!!!

 

Lorsqu’on fait du portrait, on travaille avec un être humain et on veut qu’il nous livre librement ses émotions.  Ce n’est pas la technique qui fera que le portrait sera “fort” mais la relation qu’il y aura eu lors du shooting.  Par conséquent, il est plus important d’être bon psychologue que bon photographe.

Un commentaire sur “Conseils pour le portrait en gros plan”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.