protéger-ses-émotions

Nous les artistes avons tendance à avoir les émotions à fleur de peau.  On est des gros douillets, c’est ce qui nous permet d’être créatifs et de voir de la beauté là où la plupart des gens ne voient rien.  Toutefois, cette sensibilité nous porte à être déstabilisés facilement face aux commentaires des gens sur notre travail.  Un photographe (ou n’importe quel autre artiste!) doit protéger ses émotions; il doit le faire pour le bien de sa santé mentale mais aussi pour être capable de pouvoir continuer à pratiquer son art.

Faites ce qui vous fait du bien!

Pour protéger ses émotions, on doit faire ce qu’on aime.  Ce conseil peut paraître d’une évidence qui va de soi toutefois plusieurs le néglige.  La pression qu’on peut ressentir de notre entourage pour faire un certain style de photo ou utiliser une certaine technique peut être telle qu’on va cesser de faire ce qu’on aime.  Notre production photographique va avoir pour but de satisfaire les demandes des autres plutôt que de faire ce qu’on veut faire.  Nos photos ne seront plus les nôtres mais celles des autres.

Il y a régulièrement des tendances sur Instagram, Flickr, 500px ou autres médias sociaux.  On peut être porté à les suivre afin de profiter du boost que les algorithmes apportent aux publications qui respectent la “mode”.  Mais aimez-vous faire ce genre d’image?  Si la réponse est “non”, ne le faite pas même si c’est ce qui est in en ce moment sur le web.  Aussi si vous faites des photos qui sont “tendances”, vos images vont être unes parmi des millions!  Ce n’est pas comme ça que vous allez vous démarquer.

Une autre source de pression que les photographes s’imposent sont les concours photo.  Je vois régulièrement des photographes qui travaillent en appliquant à la lettre les conseils prodigués par les juges.  Pire encore, ils font leurs photos en fonction de ce que les juges aiment.  Ceux qui agissent ainsi ne pourront jamais développer un style qui leur est propre.  Leurs photos vont être identiques aux photos des autres photographes qui cherchent à faire plaisir aux juges.  Ne vous imposez donc pas cette pression car à la longue vous risquez de ne plus avoir de plaisir à faire de la photo.  Faites les photos qui vous font du bien.  Si les juges les aiment, tant mieux sinon au diable les juges!

 

Les critiques… pas n’importe lesquelles!

Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde!  Il y aura toujours des gens qui n’aimeront pas votre travail.  Ceci étant dit, si vous réalisez que tout le monde vous fait des commentaires négatifs sur vos photos, c’est fort probable qu’il y a un problème de votre côté.  Mais une mauvaise critique à l’occasion, ça fait parti de la game!  Gardez l’esprit ouvert, prenez le temps d’évaluer si le commentaire est pertinent ou non et ensuite passez à un autre appel.

Il est toutefois important de bien connaître la valeur de son travail.  Si vous débutez en photographie, vous devez être conscient que vous avez beaucoup de choses à apprendre.  Par conséquent, attendez-vous à recevoir des commentaires négatifs et sachez qu’ils seront, pour la plupart, tout à fait justifiés.

Un dernier point important: avant de laisser les commentaires des autres photographes vous démolir, allez voir leur travail.  Si leurs photos sont mal exposées, les couleurs mal gérées, on n’est pas capable de dire c’est quoi le sujet de la photo… ne tenez pas compte de leurs critiques!  Ils n’ont pas les pré-requis nécessaires pour commenter les photos des autres!

Si vous avez l’opportunité de présenter votre travail à des photographes de renom, c’est une excellente façon de progresser.  Toutefois assurez-vous d’être émotionnellement disponibles pour recevoir des critiques.  Assurez-vous également que le photographe commentera votre travail de façon positive et constructive.

Être capable de gérer les critiques est sûrement ce qu’il y a de plus difficile pour un artiste.  Toutefois il doit impérativement pouvoir le faire afin de protéger ses émotions.

 

Tenez-vous avec les bonnes personnes

Il y a beaucoup de compétition en photographie.  J’ai souvent assisté à des rencontres de photographes où chacun avait raison et voulait imposer ses méthodes aux autres.  Ce climat est toxique à bien des niveaux.  Évitez de vous tenir avec des photographes “qui ont raison!”

Dans le même ordre d’idée: tenez-vous avec des gens qui vont stimuler votre créativité photographique.  Bien sûr être avec d’autres photographes est génial mais vous pouvez trouver de l’inspiration auprès de modèles, de maquilleurs, de danseurs…  Finalement n’importe qui peut alimenter votre photographie si cette personne vous transmet une énergie positive.

 

Savourez la prise de vue

Je fais beaucoup de photos de rue.  Je peux me promener dans les rues de Montréal tout l’après-midi et faire seulement 2 ou 3 photos.  Parfois il m’arrive de n’en faire aucune.  Pourtant cette sortie photo infructueuse est quand même un succès.  Elle m’aura permis de faire le vide (la photo est très thérapeutique pour moi!), j’aurai découvert de nouveaux endroits à photographier et j’aurai vu des choses que je n’avais jamais remarquées avant…  Même si je ne fais aucune image, mon cerveau est en mode “photographie” et ma sortie m’aura fait évoluer en tant que photographe.  Évoluer: un mot très important dans toute démarche artistique et essentiel afin de protéger ses émotions.  Il n’y a rien de plus démoralisant que de ne pas progresser.  Sachez reconnaître les choses qui aident votre démarche artistique!

Lorsque je fais de la photo, mon rôle de photographe m’autorise à faire des choses que je n’aurais jamais faites si je n’avais pas eu ma caméra.  J’ai exploré beaucoup d’endroits dans le but de les photographier, des endroits où je n’aurais jamais été sinon.  J’ai rencontré plusieurs personnes à qui je n’aurais jamais adressé la parole parce que je faisais un shooting avec elles.  Profitez de ce que vous fait vivre la photographie.

 

Être capable d’être zen lorsqu’on fait de la photo est essentiel si on veut développer son style, sa démarche photographique.  Je vous invite donc à lire mon article sur le sujet.  N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires!

2 réponses pour “Protéger ses émotions”

  • Encore une fois merci de vos bons conseils..Je suis–comme on dit–actuellement dans un zone creuse..Pas vraiment inspiré mais j’ espère que ce n’ est que passager..Mes dernières photos remontent à septembre dernier..Je me demande si c’ est normal de se retrouver en manque de motivation..Espérons que ça reviendra et que je prendrai plaisir à faire de la photo ..Très bon dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.